Logo

Enfants des rues au Sénégal

Association pour la Protection des Enfants des Rues
de Saint-Louis au Sénégal

Accueil

Présentation

Le sénégal

La ville de Saint-Louis

L'éducation au Sénégal

La problématique des talibés

Un peu d'histoire

Actions réalisées

Nos projets

Nous soutenir, nous aider

Nous contacter

Un peu d'histoire

photo
photo Dans la collection de la revue du monde musulman et dans ses « Etudes sur l’islam et les tribus du soudan – La région de Kayes – Le pays bambara – Le sahel de Nioro » parues aux éditions Ernest Leroux en 1920, Paul Marty écrivait à propos de son homonyme et grand père sur qui il a pris un grand héritage intellectuel tant sur le plan spirituel, psychologique, sociologique voire éducatif ceci :
« Wâli Bâ né vers 1860, Ouolof de Saint-Louis, venu comme traitant à Médine, en 1877, avec son frère Hadji Ibrahima Guèye. Il y resta jusqu'en 1898, année où il vint à Kayes, et y ouvrit une petite école. Sa science et son entregent firent qu'on le nomma peu après cadi, et en 1905, président du premier tribunal musulman. Il ne put se maintenir en place. Aujourd'hui, il est sans situation définie. Écrivain public, copiste, mufti, il vit de sa science islamique. Il a fortement contribué à répandre dans la région l'influence des zaouïa tidianïa de l'Afrique Mineure. Vers 1900, il écrivait directement à Sidi Mohammed Guennoun, Cheikh de la zaouïa de Fez, et se faisait envoyer par missive Touird tidiani et les pouvoirs de moqaddem. Quelque temps après, un missionnaire de cette zaouïa, Ahmed Çaïh l'Abdellaoui, originaire d'Aïn Mahdi, vint à Kayes et entra en rapports directs avec le chef de cette lointaine filiale. Il y est revenu plusieurs fois, et malheureusement sous nos auspices. Parmi les talibés de Wali bâ, le plus notoire est Thierno Malick Dia, toucouleur, né vers 1870, maître d’école. »

history_2 Le père de monsieur BA fut envoyé à Saint-Louis du Sénégal très tôt et confié à Bou el Mogdad condisciple de Wali Bâ lui aussi mufti, interprète et cadi au tribunal musulman de Saint-Louis. Il fréquenta l’école française après avoir terminé ses études islamiques. Fonctionnaire dans l’administration coloniale et il perpétua toute son éducation à ses enfants dont monsieur BA. Le fondateur de l'APER est instituteur de son état, formateur à l’école des instituteurs, directeur d’école jusqu’à sa retraite de la fonction publique sénégalaise. Il ne peut jeter l’éponge tant l’éducation des enfants défavorisés lui tient à cœur. Il fonde l’association pour la protection des enfants des rues à Saint-Louis au Sénégal.
Une histoire ! une conviction ! un défi ! l’enfant…… l’avenir.
history_3  photo



© 2011-2015 - APER Waly Ba