JEHO KUKI
Aide aux handicapés du Burundi

Le centre

Jeho kuki? (Pourquoi pas moi? en français) est une association sans but lucratif agréée par l’ordonnance ministérielle n° 530/946 du 06 Décembre 2000. L’objectif est la réinsertion socio-économique des handicapés physiques de la province de Ngozi et les autres provinces du nord du pays.
Elle a été créée par 9 membres dont Monsieur NDINZEMENSHI Ascension, l’un des membres fondateurs qui est actuellement le président et représentant légal, suite à la problématique liée à l’inexistence des services qui travaillent pour la promotion des handicapés physiques dans la province de Ngozi. Ils voulaient constituer une force pour pouvoir agir en faveur des personnes vulnérables et handicapées démunies de la société. Actuellement l’Asbl Jeho Kuki compte 20 membres.
Dans la communauté burundaise, le handicap est généralement considéré comme une malédiction divine, une charge pour la famille et la communauté, objet de charité et de pitié. Nous sommes persuadés qu’il y a moyen de faire face à ces préjugés et mentalités pour réduire ses impacts négatifs sur l’être humain.
La pauvreté de la population est aussi un facteur qui contribue à la marginalisation et discrimination des enfants / jeunes handicapés dans les familles et la communauté. Ainsi les membres de la famille valides et actifs sont prioritaires au détriment de ceux vivant avec un handicap.
Dans notre pays la situation est comme ailleurs car les lois en vigueur ne donnent pas une place visible aux personnes handicapées, citons comme exemple la représentativité dans les instances de prise des décisions.
Les barrières socio-culturelles, législatives, politiques, économiques, physiques et environnementales pèsent sur cette catégorie de la communauté dans leur vie de tous les jours. C’est pourquoi, le groupe cible est les enfants et jeunes vivant avec handicap.
Les interventions se focalisent sur la rééducation intégrale à travers les domaines santé, éducation et inclusion sociale. La santé influence beaucoup les autres domaines car il faut être bien portant pour étudier ou apprendre un métier et participer activement dans la famille et la communauté. Les autres domaines sont complémentaires / transversaux.
Dans notre pays la situation est comme ailleurs car les lois en vigueur ne donnent pas une place visible aux personnes handicapées, citons comme exemple la représentativité dans les instances de prise des décisions.
Tous ces facteurs ont motivé la création de l’ASBL JEHO KUKI, pour contribuer au bien-être de cette catégorie de la communauté burundaise qui semblait ne pas intéresser les différents intervenants.

© 2018 - Jehokuki - NTANYUNGU Anatole